Le Port de Cotonou constitue un espace économique où interviennent plusieurs structures chargées d’assurer les opérations nécessaires au passage des navires, des personnes et des marchandises.Le Port de Cotonou est un Port à vocation régionale et l’administration des Douanes y joue un rôle de premier choix pour sa compétitivité.Aujourd’hui, toutes les structures intervenant sur la plateforme travaillent avec le même outil qu’est le Guichet Unique Portuaire (GUP).Les délais d’enlèvement sont considérablement réduits et la procédure de dédouanement se présente comme suit :

Attribution d’un numéro ATP (Annonce de transport Physique) qui indique les caractéristiques du navire à savoir :
• caractéristiques physiques : nom, type de navire, pavillon ;
• logistiques : date prévisionnelle d’arrivée, de départ, dernier port touché, prochains ports, quai de déchargement/chargement ;
• commerciales : responsable de la conduite en douane, agents frets, lieu de réception.

La validation de ces données entraîne l’attribution d’un numéro à huit (08) chiffres précédé de ATP (exemple : ATP00000087).

 A l’arrivée du navire, les contrats de transports (BL) sont intégrés dans le GUP par l’agent maritime, ce qui constitue l’Annonce Prévisionnelle de Déchargement (APD).

 Lorsque l’APD est validée par l’agent maritime, un message automatique est transmis à la Douane : c’est la demande d’Autorisation de Déchargement (DAD).

 Avec le « OK Douane », la matérialisation des opérations de déchargement s’effectue par l’envoi du message « constat de vue à quai » qui signale le débarquement du premier conteneur.

 Le GUP envoie à son tour un message à la douane pour notifier le démarrage de l’opération de déchargement.

 A la fin du déchargement, un autre message est envoyé « fin de vue à quai ».

 Les opérations de dédouanement peuvent donc commencer avec la production de la déclaration en douane.

 La liquidation de la déclaration par la Douane entraîne l’émission du Bordereau de Frais Unique (BFU) qui autorise le paiement des factures des sociétés opérant sur la plateforme portuaire en un point unique : la Banque (BOA ou ECOBANK). Ici, il s’agit du BFU EMIS.

 Après paiement à la banque contre quittance, le BFU OK est alors délivré, ce qui signifie que toutes les factures ont été réglées.

 Le transporteur peut alors se rendre sur l’aire de dédouanement avec une copie de sa déclaration et le BFU OK pour enlever sa marchandise.

 A la sortie du Port, un dernier contrôle est effectué dans le GUP et le SYDONIA++ pour s’assurer de l’authenticité des documents présentés.