Séance de restitution des missions à la salle de conférence de la Direction Générale des Douanes.

271

Dans le cadre du renforcement des capacités des fonctionnaires des douanes, il est institué de façon périodique des séances de restitution sous la présidence effective du Directeur Général.

A cet effet, il a été organisé le vendredi 22 décembre 2017, à la salle de conférence de la DGDDI, une séance de restitution. Cette séance, très riche en partages, a porté sur trois (03) communications dont les thèmes sont les suivants :

– Les réformes institutionnelle et informatique : Que retenir ?

        Le Gouvernement de la République du Bénin dans le cadre de la modernisation des institutions a engagé un vaste chantier de réformes, notamment au sein de l’Administration des douanes.

A cet effet, un contrat a été conclu avec la société Webb-Fontaine en vue de mettre en place un Guichet Unique du Commerce Extérieur (GUCE) tout en aidant l’Administration des douanes dans la mise en place des structures et programmes pouvant la rendre plus efficace et moderne.

Ces réformes viennent renforcer le Programme de Vérification des Importations (PVI).

        – Les outils modernes de gestion des ressources humaines.

        L’Administration des douanes, dans le souci de moderniser ses ressources humaines a, après un état des lieux, opté pour la confection et l’adoption des outils modernes de gestion desdites ressources.

A cet effet, il a été identifié les différents emplois de l’Administration ainsi que les profils des fonctionnaires devant occuper lesdits emplois. Les fiches de poste ont été élaborées pour permettre une utilisation plus efficiente du personnel.

 

        – Examen des politiques commerciales des états membres de l’UEMOA.

        Les Etats membres de l’UEMOA, dans le cadre de l’examen de leur politique commerciale, ont passé en revue leurs engagements vis-à-vis de l’OMC. Il ressort de cet examen que la liberté de transit n’est pas entièrement effective comme recommandé par l’OMC. Les états continuent de percevoir des droits et taxes au-delà des taux consolidés, ce qui est de nature à entraver la facilitation des échanges.

Par ailleurs, les participants ont eu droit à deux (02) autres communications sur la lutte contre la corruption et les bonnes pratiques administratives.

 

C .Com….

 

C .Com….