INAUGURATION ET MISE EN SERVICE DU POSTE DE CONTRÔLE JUXTAPOSÉ DE SEME-KRAKÉ SOUS LA HOULETTE DES CHEFS D’ÉTAT BÉNINOIS ET NIGÉRIAN.

28

La mise en œuvre des moyens matériels recommandés dans le cadre de la facilitation des échanges entre les pays de la CEDEAO en général et entre le Bénin et le Nigeria en particulier se concrétise davantage avec la mise en service du Poste de Contrôles Juxtaposés de SEME-KRAKÉ.

En effet, la cérmonie officielle d’inauguration et de mise en service du poste de contrôle juxtaposé (PCJ) de Sèmè-Kraké, à la frontière entre le Bénin et le Nigeria s’est déroulée le mardi 23 octobre 2018, sous la présence effective du chef de l’État béninois, son Excellence Monsieur Patrice Guillaume Athanase TALON et de son homologue nigérian Muhammadu Buhari président en exercice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Le PCJ de Sèmè-Kraké, pour lequel l’UE a assuré le financement de la construction, s’inscrit dans le cadre du Programme régional de facilitation des transports adopté par la 26ème Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO tenue à Dakar en 2003.

Les objectifs du programme sont notamment la réduction de la pauvreté, l’amélioration des services de transports régionaux, la réduction des coûts de transport et de transaction, la promotion du commerce inter régional et intra-régional, la facilitation du mouvement des personnes, des biens et des services ainsi que la promotion de l’intégration ouest-africaine.

Situé à une trentaine de kilomètres de Cotonou, la capitale économique du Bénin, cette gigantesque infrastructure devra contribuer à la facilitation des formalités aux frontières entre le Bénin et le Nigéria dans le contexte du protocole régional relatif à la libre circulation des personnes et des biens qui constitue le socle de l’intégration régionale et la mise en œuvre d’une véritable Union Douanière.

Du résumé des discours des deux chefs d’État, on peut retenir que la mise en service du PCJ de Sèmè-Kraké est une note de satisfaction et en même temps d’espoir qui contribuera à la réduction des coûts liés au commerce et à la logistique entre le Bénin et le Nigeria.

Il favorisera bien évidemment l’accroissement du commerce, l’augmentation des recettes douanières, l’amélioration de la coopération et de la sécurité transfrontalière et le partage de renseignements entre  les agences de contrôle des frontières.

A terme, le PCJ contribuera à la réduction du temps de transit des personnes des biens et services, de même qu’à la réduction des coûts de transports et de transaction, gage d’une intégration régionale réussie et d’une libre circulation entre usagers de l’espace CEDEAO.

 

Ladite cérémonie a pris fin avec la coupure symbolique du ruban d’inauguration par les deux chefs d’État assistés par le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, le Commissaire chargé des Infrastructures de ladite Commission, Pathé Gueye, le Représentant de l’Union Européenne (UE), de même que les autorités politico-administratives du Bénin et du Nigeria.

 

DGDDI.COM