Arraisonnement d’un véhicule transportant une importante quantité de faux médicaments: Le Dg/Douanes Charles Inoussa Sacca et les unités douanières décidés à traquer les faussaires

101
Le concept de la Rupture marqué par les réformes à tous les niveaux de l’appareil administratif n’épargne guère l’administration douanière désormais entrée dans une nouvelle dynamique depuis la prise de service par l’actuel Dg, Charles Inoussa  Sacca. L’homme qui est à la manœuvre ne rate aucune occasion pour faire de la douane, l’une des administrations les plus performantes en matière de rendement.
C’est un engagement pris au lendemain de l’installation du gouvernement de la Rupture. La pro-activité des disciples de Saint Mathieu ne cesse de porter ses fruits. Elle traduit une volonté de travailler à l’amélioration constante des régies financières nationales et surtout de faire reculer les frontières de la fraude douanière. Dès lors, l’état de veille est décrétée ceci, sous le management éclairé du Directeur général des Douanes, Charles Inoussa Sacca. Cette entité publique, pourvoyeuse de ressources financières à l’Etat laisse ses empreintes dans le projet ‘’Bénin révélé‘’ défini par le chef de l’Etat lors du tournant politique de 2016. Conséquence directe de la densification des initiatives prises par celui que d’aucuns appellent déjà l’oiseau rare sur qui le président de la République a mis la main. Les nombreux chantiers ouverts par cet officier supérieur des Douanes forcent l’admiration. Personnalité volcanique, Charles Inoussa Sacca dissimule derrière son humilité légendaire, une rigueur professionnelle à nulle autre pareille. Un engagement qui tranche logiquement avec les idéaux que prône le président de la République, son excellence Patrice Talon. A tout point de vue, les actions menées par le Dg/Douanes  se parent d’une résonnance particulière. Des défis que, la tendance actuelle autour du premier Magistrat de la nation vise des réalisations à la perfection. Depuis sa prise de service le 13 avril dernier 2017, l’ex-directeur de l’Application et de la Réglementation douanière connaît, mieux que quiconque, les circuits tortueux où les fraudes douanières font sensation. Grâce à son système d’information, il ne cesse de donner l’alerte sur d’éventuelles évasions fiscales. La dernière en date est la saisie d’une importante quantité de faux médicaments par le service d’intervention rapide des douanes des départements du Mono et du Couffo. En effet, c’est sur informations reçues du Directeur Général des Douanes et Droits Indirects, Charles Inoussa SACCA que le Chef Service d’Intervention Rapide des Départements du Mono et du Couffo a constitué une équipe de répression à travers l’exécution de service n°039 du 07/03/2019. Une patrouille formellement diligentée et conduite par des agents douaniers désignés à l’occasion ont intercepté aux environs de 03 heures 30 minutes sur la route inter-Etat Cotonou Hilla-Condji, un véhicule Peugeot 505 immatriculé BD 6399 RB en provenance du Togo et à destination de Cotonou. Interpellé, le conducteur dudit véhicule refuse d’obéir aux injonctions des agents. Après une course poursuite, ledit véhicule a été finalement immobilisé et conduit au siège de l’unité. Après une fouille minutieuse, il a été découvert à bord, une importante quantité de faux médicaments. Le moyen de transport ainsi que les produits prohibés sont gardés au siège de l’Unité pour les suites contentieuses. Une opération qui montre, à plus d’un titre, la vigilance et le professionnalisme des disciples de Saint Mathieu qui sont prêts à accompagner le chef de L’Etat dans sa croisade contre les faussaires et autres commerçants véreux qui ont pour seul souci de se mettre en marge des lois de la République. Mais des citoyens avisés commis à l’œuvre de les rappeler à l’ordre ne fléchissent pas. Avec des collaborateurs tout aussi dévoués à la tâche, le Dg Charles Inoussa Sacca ouvre une nouvelle page de l’administration douanière.