Mise en œuvre du Partenariat Douane-Secteur privé : lancement de la phase pilote du Programme des Opérateurs Economiques Agréés du Bénin.

49

A la faveur des réformes Institutionnelle et Informatique initiées par le Gouvernement de la République du Bénin pour la modernisation de l’Administration des douanes, il a été élaboré avec l’appui technique du Groupe Webb Fontaine, partenaire désigné par l’Etat béninois pour l’élaboration et la mise en œuvre desdites réformes, un programme national des Opérateurs Economiques Agréés (OEA) au profit du secteur privé béninois.

Afin de mieux communiquer autour de son programme national des OEA et pour susciter l’adhésion du secteur privé, l’Administration des douanes a organisé le mardi 14 mai 2019, à la salle Madiba de l’Hôtel Golden Tulip le Diplomate, une grande séance de vulgarisation et de lancement de la phase pilote dudit programme sous le haut parrainage du Ministre de l’Economie et des Finances représenté pour l’occasion par son Directeur de Cabinet.

Deux temps forts ont marqué la séance de vulgarisation du programme OEA. Il s’agit des discours des Autorités et la présentation du programme national des OEA au secteur privé.

Quatre allocutions ont été prononcées respectivement par le Directeur Général des Douanes et Droits Indirects, le Directeur Général Adjoint du groupe Webb Fontaine, le représentant du secteur privé et le représentant du Ministre de l’Economie et des Finances.

Le mot de bienvenu du Directeur Général des Douanes et Droits Indirects a porté sur le rappel du contexte du programme OEA et sur les avantages qu’offre la certification OEA. A sa suite, le discours du Directeur Général Adjoint du groupe Webb Fontaine a rappelé le rôle joué par sa structure dans l’élaboration et la mise en œuvre dudit  programme. Le vice-président du patronat qui a prononcé le discours du secteur privé a reconnu le bien fondé du programme et a formulé le vœu que des formations soient organisées au profit du secteur privé afin de l’aider à s’approprier ledit programme. Le représentant du Ministre de l’Economie et des Finances a souligné les efforts du Gouvernement de la République du Bénin dans la mise en œuvre de réformes salutaires pour l’Administration des douanes et a procédé au lancement officiel de la phase pilote du programme national des OEA dont le contenu a été exposé aux opérateurs économiques.

La présentation du programme OEA a porté sur le contexte du programme national des OEA et son contenu.

En ce qui concerne le contexte du programme national des OEA, il est à retenir que l’OEA, est un ambitieux programme de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) prévu au pilier II du Cadre de normes SAFE et a pour objectif la conciliation de la facilitation des échanges avec la sécurisation de la chaîne logistique international. Proposé par l’OMD comme solution aux désagréments commerciaux créés par les mesures prises par les Autorités américaines au lendemain des attentats du 11 septembre 2011, il est devenu au fil des ans un label que les douanes du XXIe siècle se sont appropriées. La douane béninoise, dans sa quête de modernité s’est, au profit des réformes Institutionnelle et Informatique encours en son sein, doté d’un programme national des OEA.

Quant au contenu du programme national des OEA, il apparait clairement que trois statuts sont prévus par ledit programme : statut simplifications douanières, statut sureté-sécurité et le statut complet regroupant les deux précédents. Pour être éligible au statut OEA, plusieurs critères doivent être remplis par les entreprises requérantes. Ces critères sont fonctions du type de statut sollicité. Lorsque les entreprises arrivent à se mettre en règle vis-à-vis de ses critères, elles pourraient bénéficier d’un package d’avantages allant de la célérité dans le traitement de leurs dossiers au bénéfice des avantages liés aux Accords de Reconnaissance Mutuelles (ARM).

Du reste, le programme de l’OEA donnera une visibilité au plan international à l’Administration des douanes qui sera reconnu comme une Administration moderne qui promeut la facilitation des échanges dans la sureté et la sécurité et confirmera la reconnaissance de la crédibilité sur le plan international des entreprises béninoises certifiées OEA. C’est pourquoi, le secteur privé est vivement invité à saisir la balle au bond.

 

DGDDI/COM..