LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LE COMMERCE ILLICITE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES : Le service d’intervention rapide au cœur de la lutte dans les départements du Mono et du Couffo

122

La lutte contre la fraude et les produits de contrebandes des produits illicites fait partie de la mission des services d’intervention rapide de l’administration des douanes pouvant aider à améliorer la mobilisation des recettes et surtout prévenir la santé des populations. C’est fort de cette prérogative qu’au cours de l’exécution de service n° 003 du 01/05/2020 et exploitant un avis de fraude, les Fonctionnaires des Douanes du Service d’Intervention Rapide Mono-Couffo ont intercepté aux environs de 06 heures 45 minutes sur la bretelle Comé-Lokossa à Allogo, une moto immatriculée 2AN 5509 RB en provenance de Comé et allant vers Sè, chargée de deux 02 colis. Interpelé sur la nature du chargement, le conducteur de ladite moto refusa de s’arrêter malgré les injonctions des Agents. Ces derniers ont donc engagé une course poursuite qui a permis de l’immobiliser dans l’enceinte du parc de la société EBOMAF. Aussitôt, le conducteur a pris la clé des champs. Les agents ont donc conduit le chargement au siège de l’unité puis l’ont soumis à une fouille qui a révélé la présence des produits pharmaceutiques contrefais de 48390 comprimés composé ainsi qu’il suit :

  • SOCOMOL, 7990 comprimés ;
  • HOVIDOL EXTRA 2800 comprimés ;
  • LETAP (Co-trimoxazole), 3000 comprimés
  • SOLOTORIE, 6000 comprimés ;
  • METRONIDAZOLE TABLETE, 5600 comprimés ;
  • PELADOL JUNIOR, 3500 comprimés ;
  • RONATRIL, 2000 comprimés ;
  • IBUCAP, 12500 comprimés ;
  • AMOXICILLINE, 5000 comprimés.